Caractéristiques du vinaigre

artisanal Mc Duff

Des probiotiques dans le vinaigre

Que sont les probiotiques ?

Le terme probiotique est constitué de racines grecques « pro » et « bios » signifiant « pour la vie ». Il désigne diverses bactéries et levures inoffensives qui, à l'inverse des antibiotiques, stimulent la croissance d’un autre organisme, tel que l'humain. Plus précisément,  l'Organisation mondiale de la Santé définit le mot probiotique comme étant : « un micro-organisme vivant qui, lorsqu’ingéré en quantité suffisante, produit des effets bénéfiques sur la santé de celui qui le consomme ». Pour ce faire, les probiotiques sont naturellement présents dans le tractus gastro-intestinal où ils participent au maintien de la flore intestinale, soit le microbiote.​

​La flore intestinale

La flore intestinale contient entre 40 et 100 000 milliards de bactéries, bonnes et mauvaises. On y retrouve au moins 400 espèces différentes dont certaines sont largement majoritaires. Au même titre que l'ADN, cet écosystème complexe est caractéristique de chaque individu et est indispensable pour sa santé. Parfois qualifiée de deuxième cerveau, le microbiote bénéfique stimule le système immunitaire, contribue à la digestion, produit des vitamines, sécrète des substances antimicrobiennes et, ultimement, protège contre certaines maladies.

Comment agissent les probiotiques ?

Les probiotiques favorisent l'équilibre adéquat du microbiote par différents mécanismes.

 

De manière à maintenir une dominante non-pathogène, les probiotiques compétitionnent directement avec les bactéries néfastes pour l'accès aux nutriments (A) et préviennent leur adhésion à l'épithélium intestinal ce qui limite leur prolifération (B). Aussi, en produisant des molécules antimicrobiennes, les probiotiques freinent directement la croissance des pathogènes (C).

Les probiotiques agissent en symbiose avec les cellules du système gastro-intestinal pour moduler le système immunitaire. D'une part, ils inhibent les réactions inflammatoire engendrées par une suractivation immunitaire. D'autre part, ils stimulent le système immunitaire lors du développement ou du vieillissement, entre autres, par l'augmentation de la production de mucus et d'anticorps (D).

Outre le maintien du microbiote, les probiotiques participent à la digestion des aliments. Par exemple, certains micro-organismes ont une activité de séparation des acides biliaires dérivés de cholestérol et participent ainsi à abaisser le niveau de cholestérol total. Les lactobacilles, retrouvés dans des produits laitiers fermentés, aident à la transformation du lactose alors que les bifidobactéries favorisent la tolérance au glucose.

Quand l'équilibre se rompt

​Il est primordial de maintenir l'équilibre de la flore intestinale mais celle-ci est constamment perturbée par l'alimentation (riche en gras), le stress, la médication (antibiotiques) et les maladies (infections, déficience immunitaire). Elle s'en trouve parfois enrichie (augmentation des probiotiques), mais parfois appauvrie (diminution des probiotiques) ce qui peut avoir des conséquences sur l'état de santé, principalement sur le système digestif et immunitaire.

Les conséquences sur la santé

​Alors que des études scientifiques sont en cours pour comprendre et valider l'efficacité des probiotiques, ces derniers sont de plus en plus populaires auprès de la population en recherche de moyens naturels pour prévenir ou traiter des maladies. Ils sont particulièrement indiqués pour les pathologies de nature infectieuse et inflammatoire. Par exemple, en gastroentérologie, ils permettraient d'atténuer la fréquence des diarrhées, les symptômes du syndrome de l’intestin irritable ainsi que les cas de pouchite et d'ulcères gastroduodénales. Ils permettent aussi de rééquilibrer d’autres microbiotes (cutané, vaginal…) dans des pathologies comme l’eczéma allergique, l’acné ou la vaginose, en plus de présenter des effets bénéfiques sur la fatigue et de la dépression. La levure active à bière est d'ailleurs utilisée pour ses bienfaits sur l’épiderme, les cheveux et les ongles.

À la recherche de probiotiques

Sans le savoir, vous consommez sans doute quotidiennement des probiotiques de toutes sortes puisqu'ils sont naturellement présents dans plusieurs produits issus de la lacto-fermentation et contenant des bactéries lactiques et acides. Les produits laitiers (yogourt, kéfir, babeurre), les légumes marinés (choucroute, cornichons, oignons, etc.), les boissons fermentées (bière, kimchi, kombucha) et les dérivés de soja (miso, sauce soja, tempeh) sont les plus connus. À titre d'exemple, les probiotiques les plus souvent retrouvés dans la bière sont des levures de type Saccharomyces cerevisiae alors que les yogourts contiennent principalement des bactéries comme Lactobacillus bulgaricus et Streptococcus thermophilus.

Pour être efficaces, les probiotiques doivent être ingérés et survivre aux conditions difficiles du système digestif de manière à le coloniser et y proliférer. L’acidité de l’estomac est le principal obstacle. Les micro-organismes contenus dans des aliments développés en milieu acide ont une résistance naturelle à de pareils environnements ce qui fait du vinaigre une excellente source de probiotiques. De plus, tandis que les probiotiques sont souvent éliminés par la cuisson, la clarification ou la stérilisation des produits alimentaires, les vinaigres de cassonade de la Vinaigrerie Artisanale Mc Duff sont ni filtrés, ni pasteurisés pour un maximum de bénéfices. Vous y trouverez donc les vigoureux micro-organismes Saccharomyces cerevisiae, Acetobacter aceti et Turbatrix aceti.

©2019 par Vinaigrerie Artisanale Mc Duff,

Division agroalimentaire et bioprocédés de Raspberry Scientific Inc.

Administrateur web : Heidi Larkin